Enjeux du logiciel libre, standards ouverts et interopérabilité

À propos de ce site

Apitux.org donne une définition précise du logiciel libre basée sur les quatre libertés fondamentales définies par la FSF. Nous proposons ensuite une approche pédagogique des enjeux du logiciel libre (éthique, pérennité, fiabilité, diversité, sécurité...). Nous insistons sur l'importance des licences de logiciels libres. Nous expliquons quelle économie peut se mettre en place autour du logiciel libre en rappelant notamment la différence entre logiciel libre et logiciel gratuit. Nous abordons également la problématique des formats de fichiers selon qu'il s'agit de formats ouverts ou fermés, notion qui rejoint celle des standards du web. Nous montrons enfin comment les idées mises en oeuvre dans le logiciel libre peuvent s'étendre à d'autres domaines de la création notamment grâce aux licences Creative Commons.

Nous donnons de nombreux liens vers des ressources sur le logiciel libre et notamment des citations, des articles, des sites web, des livres et bien entendu des logiciels.

Ce site est une modeste contribution offerte à la communauté du logiciel libre. Il vise également à servir de référence dans le cadre de notre activité de formation et de conseil en informatique libre. Le contenu de ce site est publié selon les termes de la licence Creative Commons BY-SA. Cette licence vous autorise à reproduire, à distribuer ce contenu et à modifier ce contenu à condition de citer APITUX comme auteur original. Si vous modifiez, transformez ou adaptez ce contenu, vous n'avez le droit de distribuer les contenus qui en résultent que sous un contrat identique à celui-ci.

Lire la suite

Le logiciel libre

Il ne faut pas confondre logiciel libre et logiciel gratuit. Le logiciel libre se définit à partir de quatre libertés fondamentales.

Les enjeux du logiciel libre sont importants, notamment par rapport à la problématique des formats de fichiers. Il s'agit avant tout d'un problème politique comme l'explique très bien le député péruvien Villanueva Nunez dans sa lettre à Microsoft. En France, on peut retenir les prises de position successives de nos ministres de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat : Michel Sapin et Renaud Dutreil ; sans oublier le rapport de Thierry Carcenac, député et président du Conseil général du Tarn : Rapport sur la modernisation de l'Administration électronique.

Les libertés du logiciel libre sont protégées par des licences.

On voit se développer une économie du logiciel libre.

Pour franchir le pas en douceur, vous pouvez expérimenter des logiciels libres sur votre système Windows. La suite bureautique LibreOffice (dérivée d'Openoffice.org) vous offre un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation et un outil de dessin vectoriel basés sur des formats de fichiers ouverts. Le navigateur web Mozilla Firefox respecte les standards du web et vous permet de naviguer en toute sécurité. Le client de messagerie Mozilla Thunderbird propose des fontions avancées pour exploiter au maximum des possibilités du courrier électronique.

Lorsqu'on parle de logiciel libre, on pense souvent au système GNU-Linux. Il s'agit d'un système d'exploitation développé depuis 1991 sous licence libre. Vous pouvez le tester sans rien installer sur votre ordinateur grâce au système Knoppix qui s'exécute à partir d'un CD ROM. Pour l'installer, vous devez choisir une distribution comme Debian ou Ubuntu.

On lira avec intérêt le texte de la FSF Qu'est-ce qu'un Logiciel Libre?.

L'encyclopédie Wikipédia propose un portail ainsi qu'un article consacrés au logiciel libre.

Les quatre libertés fondamentales du logiciel libre

Les libertés d'utiliser, de copier, d'étudier et de modifier les logiciels ainsi que de redistribuer les versions modifiées constituent l'essence même du logiciel libre.

Lire la suite

Des licences pour les logiciels libres

Un logiciel libre n'est pas un logiciel qui n'a pas de licence mais un logiciel dont la licence vous garantit certaines libertés. Les licences des logiciels libres servent à protéger ces libertés.

Lire la suite

Les enjeux du logiciel libre

Les enjeux citoyens

Les logiciels libres sont issus d'un mode de développement basé sur le partage des connaissances et l'échange de savoirs. Ils constituent un bien commun, accessible et réutilisable par tous.

Les enjeux stratégiques

Choisir le logiciel libre, c'est retrouver son indépendance et sa liberté de choix. C'est aussi garantir l'interopérabilité et la pérennité de ses données.

Les enjeux techniques

Grâce à leur mode de développement, les logiciels libres se distinguent par leur fiabilité et leur stabilité. L'accès au code source permet d'expertiser les logiciels libres afin d'offrir les meilleures garanties en termes de sécurité et de respect de la vie privée.

Les formats de fichiers

L'informatique est la science du traitement de l'information. Votre ordinateur vous sert à manipuler de l'information, à la mémoriser et à la partager grâce au travail en réseau. Cette information est stockée dans des fichiers.

Lire la suite

Formats ouverts et interopérabilité

On désigne par interopérabilité la possibilité d'échanger des fichiers, avec d'autres utilisateurs équipés de matériels ou de logiciels différents. Pour garantir l'interopérabilité il faut veiller à utiliser des formats de fichiers ouverts, c'est à dire dont les spécifications sont connues et accessibles à tous.

Définition d'un format ouvert

La loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique donne une définition précise d'un format ouvert :

On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en oeuvre (Chapitre I - Article 4).

Le 31 août 2011, le Premier Ministre François Fillon a demandé aux ministres de veiller à « généraliser l’usage des formats libres et ouverts par les administrations », dans le cadre de la mise à disposition des données publiques.

Définitions de l'interopérabilité

En France

Lors des débats sur la loi DADVSI (Droits d'Auteurs et Droits Voisins dans la Société de l'Information) en mars 2006, l'amendement 341 qui n'a malheureusement pas été retenu par l'Assemblée nationale proposait les définitions suivantes :

On entend par compatibilité la capacité de deux systèmes à communiquer sans ambiguïté.

On entend par interopérabilité la capacité à rendre compatibles deux systèmes quelconques. L'interopérabilité nécessite que les informations nécessaires à sa mise en œuvre soient disponibles sous la forme de standards ouverts.

En Europe

La directive européenne 91/250/CEE du 14 mai 1991, concernant la protection juridique des programmes d'ordinateur aborde l'interopérabilité en ces termes :

considérant qu'un programme d'ordinateur est appelé à communiquer et à opérer avec d'autres éléments d'un système informatique et avec des utilisateurs; que, à cet effet, un lien logique et, le cas échéant, physique d'interconnexion et d'interaction est nécessaire dans le but de permettre le plein fonctionnement de tous les éléments du logiciel et du matériel avec d'autres logiciels et matériels ainsi qu'avec les utilisateurs;

considérant que les parties du programme qui assurent cette interconnexion et cette interaction entre les éléments des logiciels et des matériels sont communément appelées « interfaces »;

considérant que cette interconnexion et interaction fonctionnelle sont communément appelées « interopérabilité »; que cette interopérabilité peut être définie comme étant la capacité d'échanger des informations et d'utiliser mutuellement les informations échangées;

Lire la suite

L'économie du logiciel libre

On réduit souvent le logiciel libre à son caractère gratuit, c'est beaucoup plus que cela. L'essor du logiciel libre permet le développement de nouveaux modèles économiques.

Lire la suite

La liberté de choix des logiciels, enjeu politique

Un très bon article de Perline et Thierry Noisette paru dans Le Monde du 15 décembre 2004.

Lire la suite

Pourquoi le libre ne concerne pas que les informaticiens

Un très bon article d'Etienne Lavannant publié sous licence Art Libre, ce qui m'autorise à le reproduire ici.

J'ai supprimé les liens morts et ajouté quelques références à d'autres articles d'Apitux.org qui apparaîssent [entre crochets avec une légère emphase]. La version originale publiée le 14 janvier 2004 sur Minet n'est plus disponible.

Cet article présente le logiciel libre en faisant abstraction des considérations techniques et en se concentrant sur les enjeux humains et sociaux.

Lire la suite

Le journal d’un novice

Le journal d’un novice est une série d'articles publiée entre le 18 juillet et le 6 août 2008 sur le site Écrans du journal Libération par Erwan Cario..

Morceaux choisis

Épisode 4

Comme je l’ai expliqué dans un épisode précédent, une distribution arrive avec son lot d’applications déjà installées. Et c’est vrai qu’un Ubuntu tout nu peut répondre tel quel aux besoins de pas mal d’utilisateurs. Un navigateur, une suite bureautique, un lecteur vidéo, un logiciel de retouche d’image, une boîte mail, un gestionnaire de photos...

Épisode 5

Passer à Ubuntu n’est même pas un défi, c’est juste un choix.

Épisode 7

Quand des développeurs du monde entier réunissent leurs forces pour réaliser un système libre en face de multinationales puissantes qui dépensent des milliards pour la même chose, on peut se réjouir d’avoir quelque chose de stable et d’efficace.

Épisode 9

Aujourd’hui, j’ai travaillé toute la journée sur mon portable sous Ubuntu. Ça se passe plutôt très bien.

Épisode 11

Pour l’instant, la simplicité d’accès au quotidien et tous ces petits trucs qui simplifient la vie font que je ne suis pas prêt de lâcher mon héron.

Épilogue

Il est donc temps de conclure ce journal. Si vous avez lu les différents épisodes, vous aurez compris que se mettre à Linux n’a rien d’éprouvant. C’est même une expérience plutôt amusante faite de découvertes et de surprises. Je n’avais pas, c’est vrai, de grandes craintes avant de m’attaquer à ce nouveau système. Mais quand même. Je ne m’attendais pas à autant de convivialité. Je pensais tomber sur quelque chose de plus rugueux. Un système sans doute très intéressant au bout de quelques semaines d’utilisation, mais nécessitant un certain apprentissage, surtout pour l’utilisateur de Windows que je suis. Et puis, finalement, non. J’ai tout de suite eu l’impression d’être en territoire ami.

Retour d'expérience sur l'utilisation du système Ubuntu GNU-Linux à l'Assemblée Nationale

En novembre 2006, l'Assemblée Nationale annonçait par voie de communiqué de presse sa décision d'équiper les postes informatiques des députés avec des logiciels libres à compter de la nouvelle législature. Un an après, le site CIO Online nous propose un retour d'expérience sous la forme d'interviews. Les députés Rudy Salles, Pierre Lasbordes et Alain Vidalies se disent très satisfaits de cette expérience et ce dernier a même migré vers le logiciel libre à son bureau en circonscription.

Lire la suite

Contrat Creative Commons
APITUX - Jean-Christophe BECQUET
BP 32 - 04001 Digne-les-Bains Cedex
Tel : 06 25 86 07 92 - www.apitux.com - jcb@apitux.com