Il existe plusieurs licences de logiciels libres. Les plus connues sont la GPL (GNU Publique Licence) et la licence BSD.

Pour être considérée comme libre, une licence de logiciel doit garantir les quatre libertés fondamentales du logiciel libre.

La GPL rajoute la notion de copyleft : elle implique que les versions modifiées du programme doivent à leur tour être publiées sous licence libre. On parle d'hérédité de la GPL. Voir Qu'entend-on par «Copyleft», ou «gauche d'auteur»? sur le site de la FSF.

La FSF maintient une liste de licences de logiciels classées selon trois catégories :

En France, nous avons la licence CeCILL élaborée en juillet 2004 par le CEA, le CNRS et l'INRIA et considérée par la FSF comme compatible avec la GPL.

Jurispedia propose un bon article sur les licences libres et le droit français. Le site Veni, Vidi, Libri a pour objectif de promouvoir les licences libres ainsi que de faciliter le passage de créations sous licence libre.

Il existe également des licences libres qui s'appliquent à d'autres travaux que les logiciels. C'est le cas notamment des licences Creative Commons et de la licence Art Libre.

Voir aussi